Infos du 9 au 16 septembre 2018 - Bellême

, par Jacques Roger

Nous prions pour les défunts de cette semaine : Sandra Sellier, 49 ans, à Bellême, Bernard Baillou, 87 ans, à Saint-Martin-du-Vieux-Bellême.

23e dimanche du Temps ordinaire

Samedi 8 septembre 2018
18 h 30 messe à l’église de Dame-Marie

Dimanche 9 septembre 2018
10 h 30 messe à Bellême, 11 h messe à Igé

Nous portons dans notre prière : la famille Perdu, les familles Adeline-Buzon.

Lundi 10 septembre 2018
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère

Mardi 11 septembre 2018
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère
14 h réunion des bénévoles de l’aumônerie de l’EHPAD La Rose des vents
à 16 h 30 et à 18 h au presbytère, accueil des parents qui envoient leurs enfants au catéchisme

Mercredi 12 septembre 2018
14 h 30 à Bellavilliers, inhumation de M. Bernard Baillou
17 h messe l’EHPAD La Rose des vents

Jeudi 13 septembre 2018
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère
15 h réunion de la Conférence Saint-Vincent-de-Paul

Vendredi 14 septembre 2018 - La croix glorieuse et Notre-Dame de compassion
17 h 30 messe à la chapelle de Bray à Igé
20 h au presbytère, rencontre des parents qui demandent le baptême pour leur enfant (2e étape)

Samedi 15 septembre 2018
20 h 30 à l’église Saint-Sauveur de Bellême, concert d’une chorale anglaise dans le cadre du jumelage Bellême–Goring-on-Thames

24e dimanche du Temps ordinaire

Samedi 15 septembre 2018
18 h 30 messe à l’église de Saint-Ouen-de-la-Cour (messe en l’honneur de saint Avertin)

Dimanche 16 septembre 2018
10 h 30 messe à Bellême, 11 h messe à Igé

Il fait entendre les sourds et parler les muets

En touchant sa bouche et ses oreilles fermées, qui empêchent le sourd-muet de communiquer avec les autres, et en posant la main sur lui, Jésus lui rend l’écoute et le parler. Il devient en quelque sorte un homme nouveau réintégré dans la vie sociale et religieuse.
Notre surdité et notre mutisme ne sont-ils pas des maladies spirituelles que Jésus peut guérir si nous le lui demandons ? Le dicton populaire l’affirme : « Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. » On pourrait ajouter : « Il n’est pire muet que celui qui ne veut pas parler. » Ne nous arrive-t-il pas parfois de nous enfermer dans le mutisme et dans la surdité ? Enfermés en nous-mêmes, nous coupant ainsi des autres ?
Ne nous arrive-t-il pas de rester sourds aux appels de ceux qui crient leur détresse pour ne pas être dérangés ?
Ne nous arrive-t-il pas de garder le silence alors que l’autre attendrait de notre part une parole : une parole de réconfort, une parole de consolation ou même une réprimande pour une attitude qui n’est pas adaptée au comportement d’un être humain digne de ce nom et à plus forte raison d’un chrétien ?
Le Seigneur peut venir sur nous et nous dire : « Effata » = « Ouvre-toi » !
Ouvre-toi au Seigneur ton Dieu : laisse-le te parler et t’indiquer la route qu’il souhaite que tu prennes.
Ouvre-toi à tes frères et sœurs malades qui ont besoin de ta visite, de ta tendresse et de ta compréhension.
Ouvre-toi à tes frères et sœurs dans la détresse, sans travail, rejetés ou abandonnés ; ils ont besoin de ton amitié et peut-être aussi d’un coup de main.
Ouvre-toi à tes enfants, petits-enfants qui ne sont pas tels que tu les voudrais ; ils ont besoin de ta compréhension, de ton pardon, de tes encouragements.
Ouvre-toi à tes parents, grand-parents qui ont plus de mal à comprendre l’air du temps ; ils ont besoin de tes explications et de ton indulgence.
Ouvre-toi à l’étranger, au marginal, à celui qui n’est pas dans les normes ; il a besoin de ton regard, un regard de bonté.
Ouvre-toi à ton temps, à ton époque car c’est aujourd’hui que Dieu vient à ta rencontre ; c’est ici et maintenant que Dieu te demande de porter du fruit.
Ouvre-toi à ton Église ; elle a besoin de tes bras, de tes oreilles, de tes yeux, de ta bouche, de ton cœur pour dire aux hommes : « Regardez, c’est aujourd’hui… Il fait entendre les sourds et parler les muets ! »
Déjà au temps d’Isaïe où le peuple s’était rendu sourd pour ne pas entendre la voix de Dieu, Celui-ci ne lui en tient pas rigueur. Sa revanche, sa vengeance est à l’inverse de nos vengeances humaines. Isaïe l’indique : « Il vient lui-même et va vous sauver. »
Sa manière à Lui de nous sauver, c’est d’ouvrir nos oreilles, nos yeux, notre bouche… pour entendre, voir et répondre aux appels de nos frères quel qu’ils soient et particulièrement les plus pauvres d’entre eux, comme nous y invite l’apôtre saint Jacques : « Dieu, lui, n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde pour en faire des riches dans la foi ? »
Pourquoi ne pas dire ce que les prêtres disent chaque matin au lever : « Seigneur, ouvre mes lèvres et ma bouche publiera ta louange ! »
Jacques Roger