Infos du 17 au 25 novembre 2018 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Joseph Couturier, Lucette Provost (huitaine à Ceton) et Jacqueline Boucher (huitaine au Theil-sur-Huisne).

Samedi 17 novembre 2018
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 18 novembre 2018
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne
12 h 00 CPM à la salle paroissiale du Theil-sur-Huisne

Lundi 19 novembre 2018
8 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mardi 20 novembre 2018
9 h 30 réunion de l’équipe d’animation pastorale au Theil-sur-Huisne
10 h 30 chapelet à Sainte-Venisse
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 21 novembre 2018
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 22 novembre 2018
9 h 30 colloque à Alençon organisé par la commission Culture et foi

Vendredi 23 novembre 2018
10 h 00 EAP du Pôle missionnaire à Rémalard
14 h 30 répétition des chants

Samedi 24 novembre 2018
de 9 h 45 à 16 h 00 temps fort du caté primaire

Dimanche 25 novembre 2018
10 h 30 messe des familles au Theil-sur-Huisne

XXXIIIe dimanche du Temps ordinaire

Une grave leçon nous est proposée en ce dimanche : la joie de parvenir au Royaume de Dieu doit animer notre espérance. « Seigneur, tu ne peux m’abandonner à la mort, ni laisser ton ami voir la corruption. » (Psaume xv, 10)

Lecture du livre de Daniel (12, 1-3)

Le livre de Daniel est rédigé à l’occasion de la persécution d’Antiochus Épiphane, prince de Syrie, contre les Juifs, entre les années 167 et 165 av. J.-C. Pour n’avoir pas voulu renier leur foi, beaucoup de Juifs sont morts martyrs. Quel sera leur sort dans l’au-delà ? Quel sera le destin des Juifs demeurés fidèles ? À ces questions l’auteur apporte des réponses qui, sans être totalement nouvelles, vont préciser la foi en la résurrection des morts. Il introduit cette révélation dans le contexte plus général du combat cosmique entre Dieu et les forces du mal dont la persécution d’Antiochus n’est qu’un des symptômes historiques. Après une recrudescence du mal, viendra le salut des Juifs fidèles à leur foi. Quant aux martyrs, ils s’éveilleront pour vivre avec Dieu.

Lecture de la lettre aux Hébreux (10, 11-14.18)

Ce texte continue à développer la supériorité du sacerdoce du Christ sur celui de tous les autres prêtres. Alors que ceux-ci s’affairent quotidiennement mais sans pouvoir enlever les péchés, Jésus est désormais parvenu au terme : en lui les hommes sont pardonnés, en lui les hommes sont déjà près de Dieu. Certes tout n’est pas encore accompli. Le mal et le péché continuent à faire des ravages, les hommes ne sont encore qu’en route vers la perfection en accueillant la grâce du pardon qui les rend saints. Mais la promesse divine est assurée de s’accomplir : un jour toutes les forces du péché seront vaincues et définitivement piétinées.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (13, 24-32)

Pour raffermir la foi de sa communauté chrétienne secouée par les persécutions, Marc rappelle que l’histoire est tout entière marquée par son terme : la venue du Christ, le Fils de l’homme. Dans le tableau qu’il compose de cette venue, il projette devant nous, comme sur un écran, à la fois le film des événements contemporains que vit son Église et le scénario du retour du Christ à la fin des temps. Les images des deux films se mêlent donc sans qu’on puisse toujours départager ce qui est événement contemporain et ce qui est annonce du retour du Christ. Cette juxtaposition a pour but d’interpréter les événements actuels à la lumière de la venue du Christ : ils sont les signes avant-coureurs de son triomphe final.

Bon dimanche.
Père François