Infos du 24 novembre au 2 décembre 2018 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières les familles Bailliard-Champy et Élie Chabert Bruno, Claude Thuot (huitaine au Theil-sur-Huisne)

Samedi 24 novembre 2018
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 25 novembre 2018 - Fête du Christ Roi
10 h 30 messe des familles au Theil-sur-Huisne

Lundi 26 novembre 2018
8 h 00 messe au Theil-sur-Huisne
14 h 00 comité de rédaction Paroles de vie à Berd’huis

Mardi 27 novembre 2018
9 h 30 à 16 h 30 session de formation : Proposer les sacrements aux malades dans nos communautés chrétiennes à Montligeon par le Père Jean-Louis Angué

Mercredi 28 novembre 2018
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 29 novembre 2018
10 h 00 réunion des prêtres Fidei donum à Sées
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 30 novembre 2018
14 h 30 répétition des chants et récolte de denrées alimentaires faite par la solidarité Notre-Dame, sur le parvis de l’église au bénéfice de la Banque alimentaire. Aidons les fragilisés de la vie. Merci de votre générosité.

Samedi 1er décembre 2018
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 2 décembre 2018
10 h 30 messe à la Rouge suivie du repas des anciens. Quête à la sortie pour l’accueil de la vie, Mère de la miséricorde et Magnificat.

XXXIVe dimanche du Temps ordinaire

Les chrétiens n’ont pas à s’y tromper : la royauté à laquelle Jésus Christ se réfère est une royauté de service. Comme lui, chacun de nous doit prendre un tablier de serviteur, surtout auprès des plus pauvres et des plus malheureux.

Lecture du livre de Daniel (7, 13-14)

Ce fils d’homme représente le peuple d’Israël ; Daniel l’oppose à différentes bêtes sauvages qui représentent les empires qui l’ont persécuté. Ce fils d’homme est donc une collectivité, celle des juifs demeurés fidèles malgré la persécution d’Antiochus. Mais il incarne cette collectivité à travers des traits individuels qui ont aidé à en faire une image du Messie. Écrasé et persécuté, le peuple se voit assuré de triompher grâce à Dieu représenté sous les traits du vieillard qui conférera la royauté sur tous les peuples. Mais cette royauté était depuis longtemps promise au Messie, descendant de David. Jésus s’est appliqué cette prophétie devant le grand prêtre lors de sa Passion, montrant bien que sa domination est le règne d’amour du Messie qui livre sa vie pour sauver les hommes.

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean (1, 5-8)

Écrit pour entretenir la foi et la vigilance des chrétiens pendant la persécution de l’empereur romain Domitien, le livre de l’Apocalypse commence par la présentation du Christ vainqueur. Lui qui fut affronté à la persécution et à la mort comme le sont actuellement les chrétiens, triomphe maintenant par sa résurrection auprès de Dieu. Cette vision doit réconforter les chrétiens dans leur combat. Mais surtout, ce même Jésus qui détient désormais la puissance sur l’histoire, ne reste pas inactif : il vient continuellement à la rencontre de ceux qu’il aime pour les conduire à sa joie près de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (18, 33-37)

Pour obtenir la condamnation de Jésus par Pilate, les juifs l’accusent de se révolter contre l’empereur en se prétendant roi des Juifs. Nous savons qu’un des titres du Messie était celui de roi, mais le Christ l’a toujours refusé. Devant Pilate il s’en explique : il n’est pas roi à la manière des rois de la terre bien qu’il ne ressemble pas aux autres. Dans ce royaume se regroupent tous ceux qui sont pour la vérité. Quelle est cette vérité pour laquelle Jésus accepte de mourir ? C’est la révélation de l’amour de Dieu pour tous les hommes, quelles que soient leur race, leur classe sociale et leurs opinions politiques. Cette vérité qui révèle que tous les hommes sont égaux doit inspirer la politique de tous les royaumes de la terre.

Bonne fête du Christ Roi !
Père François