Infos du 1er au 9 décembre 2018 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Lucien Renard (huitaine), M. et Mme Gustave Marcel, Hubert Fredéric et Chesnier, René Goux (huitain).

Samedi 01 décembre 2018
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 02 décembre 2018
10 h 30 messe à La Rouge

Lundi 03 décembre 2018
8 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mardi 04 décembre 2018
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 05 décembre 2018
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 06 décembre 2018
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 07 décembre 2018
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 08 décembre 2018
18h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 09 décembre 2018
10 h 30 messe à Ceton

Ier dimanche de l’Avent

La naissance du Christ apporte à l’humanité le germe d’une vie nouvelle qui grandit dans le coeur des chrétiens, se manifeste par la charité et s’épanouira totalement lors de la venue de Jésus Christ à la fin du monde.

Lecture du livre de Jérémie (34, 14-16)

Le Seigneur avait promis à David que sa dynastie régnerait toujours sur son peuple. Mais, depuis déjà plus d’un siècle, il n’y a plus de roi, la monarchie s’est écroulée et, avec elle, la confiance mise dans la Parole de Dieu. L’histoire paraît tenir Dieu en échec et les hommes le mettent au défi de réaliser sa Promesse. C’est alors que le prophète affirme sa foi : Dieu va bientôt réaliser la Bonne nouvelle annoncée, un héritier de David apportera la justice au peuple qui pourra s’écrier : « Notre Justice, c’est le Seigneur ».

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (3, 12-4, 2)

La lettre de Paul aux chrétiens de Thessalonique est toute sous le signe de l’émerveillement. Au contact des apôtres, des hommes et des femmes ont su reconnaître que Dieu les aime, ont appris à s’aimer et à se vouloir frères universels, même de ceux qui les persécutent. Quel souhait plus profond Paul pourrait-il adresser à ces chrétiens que de les voir grandir et abonder dans cet amour ? Son désir n’est-il pas celui-là même du Christ à leur égard, qui veut se façonner une Église sainte et irréprochable pour le jour de son Retour ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (21, 25-36)

Luc est beaucoup moins soucieux de décrire, selon le folklore biblique, les signes cosmiques de la fin des temps que de noter leur répercussion sur l’humanité. Pour les uns, ce sera l’affolement et la terreur, signes de leur incrédulité, pour d’autres, éclairés par la Parole du Christ, la certitude que la libération définitive est toute proche. Nul n’est pourtant à l’abri de ce jour s’il ne se tient pas sur ses gardes : une douce somnolence, un trop grand désir de confort, l’absence de prière exténueront sa vigilance. Et, quand passera le Seigneur, il sera trop tard.

Bon début de l’Avent.
Père François