Infos du 15 au 25 décembre 2018 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Pierre Duval et Louis Lufray.

Samedi 15 décembre 2018
14 h 00 répétition de la veillée de Noël à Ceton
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 16 décembre 2018
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Lundi 17 décembre 2018
8 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mardi 18 décembre 2018
10 h 30 chapelet à Sainte-Venisse
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 19 décembre 2018
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 20 décembre 2018
14 h 30 messe de Noël à Neyret

Vendredi 21 décembre 2018
10 h 30 messe de Noël à Sainte-Venisse

Samedi 22 décembre 2018
14 h 00 répétition de la veillée de Noël à Ceton
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 23 décembre 2018
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Lundi 24 décembre 2018
18 h 00 veillee de Noël à Ceton

Mardi 25 décembre 2018
10 h 30 messe de Noël au Theil-sur-Huisne

IIIe dimanche de l’Avent

Ce dimanche doit plus que les autres être marqué par la joie ; la joie de savoir toute proche la naissance du Sauveur qui apporte aux plus pauvres, aux plus déshérités l’espérance du bonheur.

Lecture du livre de Sophonie (3, 14-18a)

Un petit bout de paix, un puissant voisin aux menées impérialistes, l’Assyrie, qui se tient tranquille, c’en est assez pour qu’un peuple soit en fête ! Oui, le Seigneur son Dieu règne au milieu de lui. Mais pour Sophonie cette accalmie est le signe d’une transformation plus profonde que Dieu accomplira un jour. En ce jour de fête, on n’aura plus à craindre la guerre, l’humanité nouvelle sera conviée à danser de joie avec son Seigneur, car l’amour aura eu le dernier mot sur la terre. Ce sera le triomphe définitif du Sauveur au milieu des hommes.

Lecture de la lettre de Saint Paul Apôtre aux Philippiens (4, 4-7)

Paul écrit cette lettre de sa prison. Alors qu’on attendrait de sa part un peu d’inquiétude ou d’angoisse, Paul rayonne de joie et invite ses correspondants à la partager. Un chrétien doit frapper tous les regards par sa joie inaltérable ; c’est là son meilleur témoignage dans un monde perpétuellement inquiet. La joie chrétienne a sa source dans la certitude que le Christ est proche : proche de celui qui souffre à cause de lui, proche des affligés, proche surtout car il est près de venir apporter la paix de Dieu au monde.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (3, 10-18)

« Que devons-nous faire ? » Luc montre qu’une vraie conversion doit se traduire par des actes et non seulement par un changement de mentalité ou de volonté. Ces actes de la conversion, Luc les place toujours dans la vie sociale ou professionnelle : partager, accomplir son devoir d’état avec justice, ne pas « profiter » de sa situation.
Le Messie qu’annonce Jean-Baptiste est avant tout un justicier, chargé de trier les bons des mauvais. Bien que Jésus Christ ait récusé ce rôle, lui, l’ami des publicains et des pécheurs, sa fonction de juge ne s’est pourtant pas éclipsée ; la Bonne nouvelle fait déjà le partage entre les hommes. Il y a ceux qui en l’entendant changent leur vie et ceux qui ne changent rien ou se contentent des bonnes intentions.

Bon dimanche à tous.
Père François