Bonne année 2019 !

, par Jean-Noël, webmestre

Bonne année ! bonne santé !

Le commencement d’une nouvelle année n’est-il pas l’occasion de nous remettre devant l’essentiel en laissant tomber l’accessoire ? N’est-ce pas l’essentiel que nous nous souhaitons quand nous nous disons « Bonne année ! bonne santé ! »

La santé, en effet, est une richesse mais une richesse fragile dont il nous faut prendre soin. Nous nous en rendons compte quand nous avons, comme l’on dit, des « accrocs de santé ».

« Prends soin de toi », « Prenez soin de vous » est encore un conseil que nous prodiguons à ceux que nous aimons.

Prenons soin de notre corps qui est notre merveilleux compagnon, prenons soin aussi de notre âme qui est le lieu de résidence du Seigneur en nous. Nous sentons bien si notre corps est en bonne santé. Nous demandons-nous parfois si notre âme est, elle aussi, en bonne santé ?

Le stéthoscope avec lequel nous pouvons nous examiner et qui peut formuler le diagnostic de notre santé spirituelle n’est-il pas ce commandement du Seigneur qui résume tous les autres : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Face à ce commandement, nous percevons bien si notre vie est bien équilibrée ou s’il n’y a pas déficit d’une côté ou d’un autre : de même que la santé du corps se trouve dans un fragile équilibre entre hygiène corporelle, hygiène alimentaire et hygiène de vie, de même notre santé spirituelle se trouve dans un fragile équilibre entre l’amour du Seigneur, des autres et de soi-même.

Aimer le Seigneur en le fréquentant dans sa Parole et dans les sacrements ;

progresser dans l’amour des autres en prenant le temps de l’écoute principalement des personnes en situation de fragilité qui viennent à moi ou vers lesquelles le Seigneur m’envoie ;

et s’estimer soi-même en rendant grâce pour les qualités qui m’ont été données et que j’ai à développer,

n’est-il pas le remède à ma portée pour garder une bonne santé spirituelle ?

Bonne année ! bonne santé physique et spirituelle ! à chacun de vous qui lisez ces lignes mais aussi à notre communauté paroissiale toute entière. N’a-t-elle pas le devoir, par notre engagement de disciples-missionnaires, de grandir en santé spirituelle, autrement dit en sainteté, afin de pouvoir assurer sa mission qui est de conduire nos frères en humanité vers le Dieu saint, notre Père et notre frère ?

Bonne année ! bonne santé !
Jacques Roger