Infos du 23 au 31 mars 2019 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prière M. et Mme Hermet.

Samedi 23 mars 2019
17 h 00 messe en mémoire de M. l’abbé Louis Géhan à Saint-Germain-de-la-Coudre

Dimanche 24 mars 2019
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Mardi 26 mars 2019
à partir de 10 h 00 visite pastorale de Mgr Jacques Habert sur le Pôle missionnaire du Perche sud

Mercredi 27 mars 2019
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 28 mars 2019
15 h 00 conférence sur la béatification de 19 martyrs d’Oran à Sées
18 h 00 adoration du Saint sacrement au Theil-sur-Huisne

Vendredi 29 mars 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 30 mars 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 31 mars 2019
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne et accueil des couples qui vont se marier cette année

IIIe dimanche de Carème

Les semaines, les jours passent et notre marche vers Pâques se fait plus précieuse : il faut que progresse notre conversion. Ne nous fions pas à nos propres forces, mais comptons sur la bonté de Dieu.

Lecture du livre de l’Exode (3, 1-15)

Peut-on connaître Dieu ? À la question de Moïse : « Quel est ton nom ? » Dieu répond : « Je suis qui je suis ». C’est une fin de non-recevoir adressée à une vaine curiosité humaine. On ne peut connaître Dieu, à moins de faire l’expérience de sa présence et de son action pour les hommes. Alors, on verra qu’« il-est-avec » le pauvre dans l’angoisse, le petit réduit à la misère, l’humilié sous la botte de l’exploiteur. Il est avec eux pour les délivrer. Mais seul celui qui, comme Moïse, s’est compromis avec Dieu pour délivrer ses frères sait cela autrement que dans les livres.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (10, 1-12)

Paul rencontre dans la jeune communauté chrétienne de Corinthe des esprits forts qui se croient à l’abri des tentations et prétendent pouvoir tout voir, tout entendre, raisonner sur tout. Pourtant, ni leur foi, ni les sacrements ne les dispensent d’être prudents et de se défier d’eux-mêmes. L’histoire sainte est pleine d’enseignements à ce sujet. Malgré leur confiance en Moïse, bien qu’ils aient tous traversé la mer Rouge, mangé de la manne et bu l’eau du rocher qui figuraient à l’avance les sacrements du baptême et de l’Eucharistie, les Hébreux n’ont pas tous atteint la Terre promise. Ceux qui se sont laissés aller sont restés en cours de route.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (13, 1-9)

En faisant allusion aux Galiléens massacrés par Pilate et aux dix-huit victimes retirées des décombres de la Tour de Siloé, Jésus n’appelle pas d’abord ses contemporains à se préparer à une éventuelle mort subite, mais à comprendre l’importance du moment présent : Israël est comme un figuier stérile dont tout autre que Dieu aurait déjà décidé l’abattage. S’il patiente quelque temps encore, les trois ans de la prédication du Christ, il est urgent d’en tenir compte. Passé ce délai, Dieu confiera la réussite de son projet à un autre peuple, l’Église, qui portera du fruit parmi les païens.

Bon carême !
Père François