Infos du 2 au 10 novembre 2019 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Pierre Duval, M. et Mme Guibert, Alain, Guy, Michel, Véronique et Philippe Guibert, Mme Vollet Remyre.

Samedi 2 novembre 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 3 novembre 2019
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Lundi 4 novembre 2019
14 h 30 messe à Neyret
18 h 00 Perche espérance à l’église Saint-Paterne de Bellou-sur-Huisne

Mardi 5 novembre 2019
10 h 30 messe à Sainte-Venisse

Mercredi 6 novembre 2019
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 7 novembre 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 8 novembre 2019
9 h 30 EAP paroisse
14 h 00 répétition des chants

Samedi 9 novembre 2019
de 9 h 15 à 16 h 30 journée de formation ouverte à tous : La création dans la Bible par Christophe Pichon à La Source à Sées
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 10 novembre 2019
10 h 30 messe à Ceton pour tous les défunts de l’année
12 h 00 à 16 h 00 CPM à la salle paroissiale

XXXIe dimanche du Temps ordinaire

Nous voici invités aujourd’hui à scruter la longue patience de Dieu : il sait attendre les premières démarches de l’homme vers la conversion et il veut témoigner de sa miséricorde à l’égard de toute créature, même infidèle.

Lecture du livre de la sagesse (11, 23. 12, 3)

Dieu ne connaît pas la haine et n’a de dégoût pour personne. Cette affirmation n’est pas nouvelle pour le peuple de Dieu, bien qu’il ait toujours eu de la peine à concilier la justice de Dieu, dont il attendait le châtiment des coupables notamment celui de ses ennemis avec sa bonté pour tous. L’auteur quitte le point de vue trop exclusif de son peuple pour prendre une visée plus universelle : Dieu créateur n’est-il pas l’ami de tous ceux à qui il donne vie ? Quel autre dessein pourrait-il avoir que de patienter avec eux, d’offrir à chacun la chance de la conversion et de la foi ? Et, puisque Dieu peut tout, ne disons pas trop vite qu’il a échoué, parce que nous, nous n’avons pas réussi.

Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (1, 11-22)

La communauté de Thessalonique, par ailleurs dynamique et pleine de foi et de charité, portait comme une plaie un petit nombre d’illuminés qui annonçaient à qui voulait les entendre l’imminence du retour du Christ. Dédaignant de travailler ou de participer à des gestes de charité pratique, ils s’efforçaient d’interpréter les paroles du Christ ainsi que la première lettre que Paul avait adressée à la communauté dans le sens de leur prédiction. Paul réagit vigoureusement contre eux dans cette seconde lettre et rappelle à chacun l’importance d’une foi active, qui accomplisse le bien que l’on désire, si l’on veut se montrer digne de l’appel de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (19, 1-10)

Habitué à se voir jugé et condamné par les braves gens de Jéricho en cela, il n’avait que ce qu’il méritait, il le savait bien, Zachée est tout surpris de voir, pour la première fois, quelqu’un de bien qui fait attention à lui, quelqu’un qui l’aime et s’offre à le fréquenter, jusqu’à se compromettre à sa table. Jugez de la joie ! Il n’est donc pas un homme perdu, il vaut quelque chose devant Dieu. Zachée en est tout retourné. Lui aussi veut aimer et partager comme Jésus. Il est « fils d’Abraham » dit le Christ, c’est à dire de la race de ceux qui entendent les appels de Dieu dans leur vie et y répondent avec foi.

Bon dimanche.
Père François