Infos du 28 décembre 2019 au 5 janvier 2020 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières les familles Baillard-Champy-de la Touane, Truquet-Leroy, Brunet-Jardin.

Samedi 28 décembre 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 29 décembre 2019
10 h 30 messe à Saint-Germain-de-la-Coudre

Mardi 31 décembre 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 1er janvier 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 2 janvier 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 3 janvier 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 4 janvier 2020
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 5 janvier 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

La Sainte Famille

L’exil du foyer de Nazareth en Égypte fait penser à la fragilité de la famille d’aujourd’hui, à la merci de lourdes incertitudes : chômage, bannissement, persécution… Ne l’oublions pas, la vie et l’action de Jésus se sont développées au cœur même des événements.

Lecture du livre de Ben- Sirac le Sage (3, 2…14)

Toute une part de la Bible est un recueil de proverbes et de dictons nés de l’expérience et du bon sens. Ils sont rassemblés dans les livres de Sagesse : le sentiment populaire est ainsi mis au service de la révélation de Dieu.
Très tôt, les hommes ont compris que l’amour filial consistait à reconnaître après coup, ce que notre personnalité doit à ceux qui nous ont aimés les premiers, bien avant notre venue au monde. Par leur tendresse, nous avons goûté le bonheur d’être aimés et nous avons appris à aimer à notre tour ; leur foi et leur générosité sont à la racine de notre rencontre avec Dieu.

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens (3, 12-21)

Pour nous parler de la vie de famille, Paul pense d’abord à la famille des chrétiens. Ce qui vaut pour l’Église de Dieu vaut pour la famille qui en est une petite cellule : vivre en bonne intelligence, s’accepter différents, ne pas chercher à dominer l’autre, savoir se pardonner avec délicatesse, bref, s’aimer tel que l’on est. Quand une famille ou une communauté chrétienne vit de la sorte, c’est une fête continuelle : le Christ est là qui règne dans les cœurs.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (2, 13-15. 19-23)

Matthieu fait revivre à Jésus en raccourci toute l’histoire de son peuple, notamment, ici, le séjour en Égypte, la persécution de Pharaon-Hérode contre les petits garçons hébreux, l’Exode : « D’Égypte j’ai appelé mon fils », l’entrée en Terre promise et l’occupation de la Palestine par les tribus israélites jusqu’en Galilée. Ce raccourci manifeste chez l’évangéliste une intention précise qui est de montrer que Jésus, par son incarnation, assume toute l’histoire passée de ceux qu’il vient sauver et s’apprête à faire aboutir la longue marche du peuple de Dieu vers sa libération.

Bonne fête de la Sainte Famille.
Père François