Infos du 18 au 26 janvier 2020 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières : Michèle Tessier, Colette Barre (huitaine).

Samedi 18 janvier 2020
14 h 30 galette des rois à la salle paroissiale
16 h 00 réunion des confirmands pour adultes
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 19 janvier 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Lundi 20 janvier 2020
14 h 30 sépulture à Bellou-le-Trichard de Mme Madeleine Chartier

Mardi 21 janvier 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 22 janvier 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 23 janvier 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 24 janvier 2020
14 h 30 répétition des chants

Samedi 25 janvier 2020
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 26 janvier 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

IIe dimanche du Temps ordinaire

La parole de Dieu aujourd’hui nous invite à voir dans le Christ « la vraie lumière ». C’est ainsi que l’annoncent Isaïe et, à sa suite, Jean Baptiste. Paul est fier de se proclamer son apôtre et de dire aux chrétiens de Corinthe : « Vous êtes un peuple sanctifié dans le Christ Jésus. »

Lecture du livre d’Isaïe (49, 3. 5-6)

La Bible appelle serviteurs de Dieu ceux qui sont entrés avec lui dans une profonde communion d’action et de vouloir. C’est notamment le cas des prophètes. Le prophète, serviteur de Dieu, de cette deuxième partie du livre d’Isaïe reste un personnage mystérieux. Son rôle est double. D’une part, ramener à Dieu son peuple, ce qui implique à la fois un grand mouvement de conversion et le retour d’exil en Palestine. D’autre part, appeler tous les peuples à la connaissance du vrai Dieu. Jésus Christ seul accomplira parfaitement cette mission universelle du serviteur, qui demeure celle de l’Église, peuple de prophètes.

Commencement de la lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1, 1-3)

Chaque fois que des chrétiens se rassemblent en équipe, dans une communauté de base, en assemblée eucharistique, ils sont l’Église de Dieu. Non pas une secte, non pas des gens que réunit une même idéologie, un même milieu de vie ou des options politiques semblables, mais des hommes et des femmes que Dieu appelle à être son peuple. Aussi toute réunion de chrétiens qui se veut Église doit-elle se vouloir en communion avec tous ceux qui, en tout lieu, se réclament de Jésus Christ comme leur Seigneur ; elle doit aussi chercher à correspondre toujours mieux à l’appel, à la sainteté que Dieu lui adresse. Sinon, ce groupe ne serait pas l’Église du Christ une et sainte, catholique, c’est-à-dire universelle, et fondée sur les apôtres.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (1, 29-34)

Quand Jean Baptiste affirme qu’il ne connaît pas son cousin Jésus, il parle de la connaissance de son mystère. Il lui fallut l’événement de la venue de l’Esprit sur le Christ au Jourdain, pour réaliser que Jésus est le Sauveur annoncé qui prend sur lui le péché du monde pour l’enlever ; qu’il est le Fils de Dieu qui, bien qu’arrivé après Jean sur la scène de l’histoire, existe avant lui parce qu’il « est » de toute éternité ; qu’il est celui qui peut donner aux hommes la vie de Dieu en leur communiquant l’Esprit saint.

Bon dimanche.
Père François