Accueil > Infos des paroisses > Notre-Dame-des-Ermitages > Infos du 8 au 16 février 2020 - Le Theil-sur-Huisne

Infos du 8 au 16 février 2020 - Le Theil-sur-Huisne

dimanche 16 février 2020, par Jean-Noël

Nous portons dans nos prières Gérard Boulmer (huitaine), Jacques Langlais, les défunts de la famille Besnier-Boulay.

Samedi 8 février 2020
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 9 février 2020
10 h 30 messe à Ceton et 3e étape de préparation au baptême

Mardi 11 février 2020
10 h 00 Groupe des lectures à La Ferté-Bernard
14 h 00 la Bible
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 12 février 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne
14 h 00 la Bible

Jeudi 13 février 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 14 février 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 15 février 2020
15 h 30 mariage de Cindy Pré et Sylvain Lecourbe
18 h 00 messe de 60 ans de mariage de Jacqueline et Michel Bougy à Ceton

Dimanche 16 février 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

[|Ve dimanche du Temps ordinaire|]Les textes d’aujourd’hui, nous entraînent sur le chemin de la pauvreté. La préférence donnée par Dieu aux humbles, aux pauvres doit se traduire, pour nous, par le partage d nos biens temporels et spirituels.

Lecture du livre d’Isaïe (58, 7-10)

On lui avait promis qu’il serait la « lumière des nations », mais le peuple juif revenu d’exil a bien plutôt l’impression d’être dans une impasse et de ne pouvoir retrouver sa splendeur et son influence d’antan. On lui avait promis que son Dieu ne se détournerait plus de lui, mais le peuple a l’impression d’appeler en vain dans la nuit. Pourquoi ? Il manque à ce peuple de savoir partager avec le malheureux, de vouloir combattre les injustices et l’ exploitation des faibles. Quelle lumière pourrait-il bien alors rayonner sur le monde ? Et puisqu’il se dérobe à son tour à son peuple.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (2, 1-5)
On se fait facilement de Paul, au travers de ses lettres et au souvenir de son infatigable activité missionnaire l’idée d’un homme décidé, « accrocheur », à la parole convaincante et à l’enthousiasme contagieux. Il n’a pourtant rien d’un tribun, avoue-t-il, il n’a pas le don de manier les foules ni l’art de convaincre. Mais il croit à l’amour fou d’un Dieu qui se laisse crucifier, il croit, et il en vit, à l’évangile qu’il annonce. Sa foi, son désintéressement, la vérité de sa vie sont la preuve que l’Esprit de Dieu parle par lui. Aussi n’est-ce pas à Paul que les Corinthiens se sont convertis, mais à Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 13-16)

Les disciples rassemblés autour de Jésus viennent de l’entendre proclamer les béatitudes qui leur étaient adressées. S’ils les vivent, ils sont sel et lumière pour le monde ; sinon, ils perdent toute raison d’être. D’autre part, si Jésus a groupé des disciples, s’il a voulu son Église, ce n’est pas pour qu’elle tourne sur elle-même à l’intérieur de ses propres institutions, mais pour qu’elle brille au dehors comme une ville sur une montagne ou une lampe sur le lampadaire ; sinon elle est inutile car elle ne peut plus conduire les hommes à reconnaître Dieu comme leur Père.

Bon dimanche !
Père François