Infos du 11 au 19 juillet 2020 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Samedi 11 juillet 2020
10 h 00 sépulture de Jacques Saveliet
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 12 juillet 2020
10 h 30 messe à Ceton

Mardi 14 juillet 2020 - Fête nationale
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 15 juillet 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 16 juillet 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 17 juillet 2020
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 18 juillet 2020
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 19 juillet 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

XVe dimanche du Temps ordinaire

Aujourd’hui nous avons à nous demander quels sont en nous les effets de la Parole de Dieu. Nous contentons-nous de l’entendre ? Savons-nous de l’écouter ? Surtout passe-t-elle vraiment dans notre vie ?

Lecture du livre d’Isaïe (55, 10-11)

Que de fois le peuple de Dieu, déçu de ne pas voir s’accomplir les promesses divines annoncées par les prophètes, n’a-t-il pas désespéré ou mis en cause la puissance de Dieu ou sa fidélité à sa Parole ! Les déconvenues qui ont suivi le retour d’exil ont fait ressentir tout particulièrement cet apparent échec des promesses divines. Le créateur qui a disposé de la pluie fécondante pour assurer la nourriture de l’homme serait-il moins efficace pour accomplir ses promesses ? Certes la Parole de Dieu n’agit pas automatiquement sur les hommes comme le fait la pluie sur la terre ; elle respecte leur liberté ; mais l’espérance et l’amour qu’elle met en leur cœur entraîne la libre adhésion humaine au projet de Dieu.

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (8, 18-23)

Le plus haut idéal, pour les païens du Ier siècle, était d’échapper à l’emprise de la matière, en attendant l’heure où l’âme immortelle se débarrasserait de son corps, pour rejoindre le monde divin. Telle n’est pas l’espérance chrétienne. Le chrétien attend la résurrection de son corps qui le rendra parfaitement fils de Dieu, à l’image du Christ ressuscité. Bien plus, l’univers est pour lui comme un grand corps où il vit, respire, s’ébat, avec lequel il est lié, un peu comme son âme l’est à son corps. Il sait que le sort de l’univers est lié, un peu comme son âme l’est à son corps. Il sait que le sort de l’univers est lié au sien. L’homme a fait de ce monde un univers de péché. Sauvé par Jésus Christ, l’homme entraînera l’univers dans son propre destin. Un monde nouveau est en gestation, qui verra le jour lors du retour définitif du Christ.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (13, 1-13)

La parabole décrit un fait historique : le Christ est venu dans le monde pour semer la Bonne nouvelle. Mais le récit constate le peu de succès de cette entreprise : une partie du grain vient à maturité, mais il y a des pertes considérables. Pourquoi ces échecs du Christ et de l’Église à sa suite ? Parce que le royaume de Dieu est une entreprise d’amour, il ne s’établit pas sans la libre collaboration des hommes. Seuls les disciples qui entendent la Parole avec foi, peuvent comprendre que le Fils du Dieu tout puissant ait accepté les limites que la liberté humaine impose à sa Parole, au risque de l’étouffer.

Bon dimanche !
Père François