Accueil > Infos des paroisses > Notre-Dame-des-Ermitages > Infos du 19 au 27 décembre 2020 - Le Theil-sur-Huisne

Infos du 19 au 27 décembre 2020 - Le Theil-sur-Huisne

dimanche 27 décembre 2020, par Jean-Noël

Samedi 19 décembre 2020
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 20 décembre 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Lundi 21 décembre 2020
14 h 00 messe de Noël à Neyret

Mardi 22 décembre 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne
17 h 00 célébration pénitentielle à l’église de Ceton

Mercredi 23 décembre 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne
17 h 00 célébration pénitentielle au Theil-sur-Huisne

Jeudi 24 décembre 2020
18 h 00 veillée de Noël à Ceton

Vendredi 25 décembre 2020
10 h 30 messe de Noël au Theil-sur-Huisne

Samedi 26 décembre 2020
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 27 décembre 2020
10 h 30 messe de la Sainte Famille à Saint-Germain-de-la-Coudre

[|IVe dimanche de l’Avent|]Aujourd’hui la parole de Dieu nous montre que Dieu ne dirige pas forcément les choses selon nos prévisions. Il dépasse nos vues. Faisons-lui confiance quand les événements nous déconcertent.

Lecture du second livre de Samuel (7, 1…16)

Noble intention de David qui, voulant faire quelque chose pour Dieu, décide de lui construire un temple ! Mais ce n’est pas l’homme qui fait des projets pour Dieu, c’est Dieu qui appelle chacun à participer à son dessein de salut. S’il a choisi le jeune berger David pour conduire son peuple, si par lui il a donné la paix à Israël, c’est qu’à travers lui et ses successeurs, il veut préparer ce peuple à la venue du Messie, descendant du roi David. C’est pourquoi Dieu révèle à David son intention de lui assurer une dynastie stable.

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Le monde gréco-romain était fier de sa civilisation, de ses penseurs et de ses artistes qui avaient élaboré toute une philosophie de l’homme, de la société et du monde. Le monde juif, de son côté, nourri de la Bible, fort de sa certitude d’être le peuple choisi par Dieu pour porter aux païens la connaissance du vrai Dieu, jugeait de très haut ces prétentions des Grecs et des Romains. Qui, des Grecs, des Romains ou des juifs, sauverait l’homme ? Aucun, répond Paul, dans sa lettre aux Romains. Jésus Christ seul ! C’est lui l’homme accompli dont rêvent Grecs et Romains, c’est lui le Messie qu’annonçaient aux juifs les prophètes. Seul Jésus Christ donne corps aux aspirations les meilleures des hommes, en même temps qu’il les libère de ce qu’elles ont d’étriqué, de vaine gloriole et d’égocentrisme. Tel est le mystère qui s’est révélé à Noël où Dieu a fait connaître la sagesse de son dessein d’amour : sauver tout homme et tout l’homme par Jésus-Christ.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)

Accepter d’être la mère du Messie promis à David, accepter que Dieu revendique seul la paternité de ce Sauveur conçu en elle par l’action merveilleuse de l’Esprit, conduira Marie à dire encore bien des fois oui à Dieu. Oui à la pauvreté de la crèche, à l’insécurité de la fuite en Égypte ; oui à l’adolescent qui, à Jérusalem, se réclame de la mission confiée par son Père, oui au charpentier obscur qui ne paraît pas du tout sauver les hommes ; oui aux béatitudes, à la croix qu’embrasse librement son Fils ; au Vivant jailli du sépulcre à la Pâques, oui à l’Église naissante à la Pentecôte…Marie, pour toi, rien n’est impossible à Dieu quand les hommes ne savent que lui dire : oui.

Bon Avent !
Père François