Accueil > Infos des paroisses > Notre-Dame-des-Ermitages > Infos du 9 au 17 janvier 2021 - Le Theil-sur-Huisne

Infos du 9 au 17 janvier 2021 - Le Theil-sur-Huisne

dimanche 17 janvier 2021, par Jean-Noël

Nous portons dans nos prières M. et Mme Edmond Coupil et leur fils Jean-Pierre Noireau.

Samedi 9 janvier 2020
10 h 00 catéchisme au Theil-sur-Huisne
de 14 h 00 à 16 h 00 réunion des enfants du primaire dans l’église du Theil-sur-Huisne
16 h 30 baptême de Chloé Coute à Gémages
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 10 janvier 2020
10 h 30 messe à Ceton

Mardi 12 janvier 2020
10 h 00 réunion de l’équipe deuil au Foyer theillois

Mercredi 13 janvier 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 14 janvier 2020
10 h 00 réunion des prêtres Fidei donum à Sées

Vendredi 15 janvier 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 16 janvier 2020
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 17 janvier 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

[|Baptème du Seigneur|]Le chrétien est celui qui cherche une rencontre vivante avec Dieu ; le baptême permet à l’homme de devenir fils du Père, grâce à la présence de Jésus, le Fils bien-aimé ; à nous de trouver cette présence dans l’Évangile, les sacrements, l’Église, l’amour des autres.

Lecture du livre d’Isaïe (55, 1-11)

Après quarante d’exil à Babylone, une partie des exilés n’était pas très décidée à rentrer en Palestine malgré la permission octroyée par les autorités perses. Qu’allait-on trouver là-bas pour se refaire une situation ? Quel rôle pourrait encore avoir Israël dans le monde ? Retrouverait-on avec Dieu l’intimité d’autrefois ? À ces objections, le prophète répond que la Parole de Dieu est efficace, même si les chemins que le Seigneur suit dans l’histoire paraissent détournés. Oui, la terre promise comblera encore les besoins du peuple ; l’Alliance éternelle entre Dieu et David confirmera la mission religieuse du peuple à être témoin du Dieu saint pour des nations encore inconnues, enfin, l’aventure du retour en Palestine sera le signe d’une volonté de retour au Seigneur, d’une conversion à celui qui se rend proche de ceux qui le cherchent.

Lecture de la première lettre de saint Jean (5,1-9)

L’homme Jésus de Nazareth, baptisé dans l’eau du Jourdain et dont le sang a coulé sur la croix, est le Fils de Dieu. L’eau et le sang sont les témoins de son humanité, de la réalité de son incarnation ; l’Esprit qui jaillit de lui au jour de Pâques, à la Pentecôte et dans la vie de l’Église, témoigne de sa condition divine. Ces trois témoins ne sont au fond que l’unique témoignage rendu par le Père à son Fils. C’est aussi le témoignage que le Père rend à notre baptême : plongés dans l’eau et l’Esprit, sauvés par le sang de Jésus, nous naissons à la vie divine, devenant enfants de Dieu. Croire que Jésus est le Fils de Dieu, croire que le baptême nous fait enfants de Dieu, fondent notre amour pour nos frères : comment ne pas aimer ceux que le Fils de Dieu a tant aimés, ceux dont le Père veut faire ses enfants.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc (1, 7-11)

En opposant le baptême dans l’eau de Jean-Baptiste au baptême dans l’Esprit que donnera le Messie qui s’approche, Marc veut attirer l’attention de ses lecteurs sur la personne de Jésus pour qu’ils comprennent mieux la portée du baptême chrétien qu’ils ont reçu. Jésus n’est pas seulement le Messie humain attendu par les juifs, il est le Fils de Dieu. Sa venue dans le monde a véritablement déchiré le ciel ; par lui, le Père et l’Esprit saint nous sont rendus proches. Le baptême chrétien, parce qu’il se veut adhésion de foi à la personne de Jésus Christ, nous plonge réellement dans la vie de l’Esprit et dans l’intimité filiale avec Dieu, notre Père.

Bon dimanche à tous
Père François