Accueil > Infos des paroisses > Saint-Léonard-des-Clairières > Infos du 24 juillet au 1er août 2021 - Bellême

Infos du 24 juillet au 1er août 2021 - Bellême

dimanche 1er août 2021, par Jean-Noël

Nous portons dans notre prière les défunts de la semaine : Ginette Bidault, 86 ans, à Dame-Marie ; Roger Blondeau, 90 ans, à Bellême ; Michel Blondeau 92 ans, à Bellême ; Henriette Morin, 84 ans, à Sérigny.

[|17e dimanche du Temps ordinaire - Prière pour les grands-parents|]Samedi 24 juillet 2021
18 h 30 messe à Vaunoise

Dimanche 25 juillet 2021
10 h 30 messe à Bellême
baptême de Mathias Provost

Nous portons dans notre prière : Dominique Boulay, Yvette Le Jalle.

Lundi 26 juillet 2021
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère

Mardi 27 juillet 2021
10 h à Sérigny, inhumation de Mme Henriette Morin
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère

Mercredi 28 juillet 2021
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère

Jeudi 29 juillet 2021
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère

Vendredi 30 juillet 2021
11 h 30 messe à l’oratoire du presbytère

[|18e dimanche du Temps ordinaire - Bénédiction des pèlerins de Lourdes|]Samedi 31 juillet 2021
18 h 30 messe à La Perrière

Dimanche 1er août 2021
10 h 30 messe à Bellême

Pour qu’ils aient à manger

À la foule qui vient à lui et qui est « comme des brebis sans berger », Jésus donne le pain de sa parole : il les enseigne, leur fait connaître le Père, les réconforte, les encourage… À cette foule imprévoyante venue dans ce lieu éloigné de tout « parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait en guérissant les malades », il lui donne aussi le pain pour qu’elle ne tombe pas d’inanition. Grâce au don que fait un jeune garçon du peu qu’il a — cinq pains et deux poissons — Jésus va pouvoir nourrir cette foule.

Du pain multiplié à l’Eucharistie

Ce miracle de Jésus annonce, comme un signe, cet autre miracle qu’est l’Eucharistie où il se donne lui-même en nourriture pour la vie éternelle : « Jésus prit les pains et après avoir rendu grâce, les leur distribua ». Aujourd’hui encore, pris dans le tourbillon de la vie quotidienne avec son lot de stress et d’angoisse, à la recherche d’un sens à notre vie, Jésus nous regarde avec amour venir vers lui. Là, il nous invite aux deux tables : la table de sa Parole où il veut réchauffer notre cœur, nous dire combien il est avec nous sur nos routes, nous encourager à continuer le chemin avec lui quoiqu’il nous en coûte parfois ; la table de l’Eucharistie où il se donne lui-même en nourriture. De même que notre corps a besoin à la fois de pain pour se développer et aussi de paroles échangées autour de la table, de même pour la vie de notre âme Jésus se fait nourriture, vie donnée et Parole échangée.

Avec ce que nous lui offrons, Jésus fait des miracles

Dans la montagne désertique, Jésus a pu nourrir cette foule grâce à l’offrande du jeune garçon, et il a confié à ses disciples le soin de distribuer le pain partagé et multiplié et de ramasser les restes. Dans l’Eucharistie, par le ministère des prêtres, le Ressuscité se fait nourriture « pour nous et pour la multitude » ; il a besoin de nous pour accomplir ce don.

C’est un des aspects de l’Eucharistie. Nous ne venons pas à l’église le dimanche les mains vides. Nous venons le cœur chargé de tous ceux que nous avons rencontrés la semaine précédente. Nous venons porteurs des intentions de la vie du monde : les joies et les peines, les espoirs et les attentes de nos contemporains. Le pain sur la patène et le vin et la petite goutte d’eau dans le calice symbolisent tout cela : cette vie des hommes qui, à la prière de l’assemblée, par le Christ ressuscité et le don de l’Esprit, est appelée à être divinisée par le Père.

Il a besoin que nous lui offrions le peu que nous avons — c’est le sens de la quête — et ce que nous sommes — l’offrande de nous-mêmes. Il a besoin de prêtres qui continuent à assurer sa présence au milieu de nous et qui nous donnent le pain de la Parole et le pain de l’Eucharistie. Il a besoin de prêtres pour que le corps eucharistique soit donné en abondance et que le corps ecclésial grandisse.

Demander au Seigneur les prêtres dont notre Église diocésaine a besoin

La question est cruciale pour nos Églises diocésaines et nos communautés paroissiales : « Qui nous partagera la Parole de Dieu ? Qui nous donnera le pain de l’Eucharistie ? »

Demandons au Seigneur qu’il fasse grandir en nous le goût de ce Pain afin que nous n’hésitions pas à parcourir des kilomètres pour le trouver. Demandons au Seigneur qu’il fasse de nos paroisses des communautés vraiment chrétiennes qui aient « beaucoup d’humilité, de douceur, de patience, qui se supportent avec amour » (Eph 4, 4) et que, de ces communautés, de jeunes hommes répondent à l’appel du Seigneur à devenir « prêtres à la manière des apôtres » pour nourrir nos contemporains de la Parole et du Pain de Dieu. Et que nous puissions, avec les charismes que Dieu a déposés en nous, nous puissions prendre notre part de la mission confiée à l’Église pour le bien de nos contemporains.
Jacques Roger