Infos du 2 au 10 avril 2022 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Michel Goux (huitaine) et Marie-Paule Neveu.

Samedi 2 avril 2022
10 h 00 temps fort pour les enfants du catéchisme primaire du Pôle missionnaire à Nocé
14 h 30 sépulture de Bernard Lesueur à Ceton

Dimanche 3 avril 2022
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne et accueil des futurs mariés
12 h 00 baptême de Loëlie, Thouan, Aëline Simon à Ceton

Mardi 5 avril 2022
10 h 30 messe à Sainte-Venisse

Mercredi 6 avril 2022
10 h 00 messe au presbytère du Theil-sur-Huisne

Jeudi 7 avril 2022
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 8 avril 2022
14 h 30 la répétition des chants au Theil-sur-Huisne

Samedi 9 avril 2022
18 h 00 messe des Rameaux anticipée à L’Hermitière

Dimanche10 avril 2022
10 h 30 messe des Rameaux à Ceton

Ve dimanche du Carême

Nous approchons de Pâques : ne soyons pas prisonniers du passé, ne soyons pas paralysés par le mal. Dieu est vivant : nous pouvons compter sur son aide, nous devons miser sur le Christ en espérant son pardon et son amour.

Lecture du Livre d’Isaïe (43, 16-21)

Ce n’est pas seulement autrefois, au temps de l’esclavage d’Égypte, que Dieu s’est montré un Dieu sauveur. C’est aujourd’hui qu’il sauve les siens en exil et renouvelle ses prodiges pour les libérer. Le désert de Syrie qu’ils traverseront pour rentrer en Palestine sera jalonné d’oasis, tant il est vrai que Dieu peut rendre vie et espérance aux cœurs les plus secs et les plus arides.

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens (3, 8-14)

Tout ce qui apparaissait auparavant à Paul comme réussite humaine, que ce soit la pureté de son origine juive, son éducation religieuse, sa fidélité à observer la loi, ou sa conception de la vie, ne compte désormais pour rien au regard de la rencontre du Christ qui a bouleversé sa vie. C’est à un complet renversement des valeurs de son existence qu’assiste Paul. Il n’a plus qu’un seul but : se laisser conduire et modeler par le Christ, n’attacher du prix qu’à ce qui compte pour lui. C’est vraiment laisser mourir l’homme qu’il était, pour vivre en homme nouveau, à la manière dont le Christ lui-même a vécu.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (8, 1-11)

« Moïse nous a ordonné… et toi, qu’en dis-tu ? » Sollicité d’être un nouveau Moïse, Jésus accepte d’écrire sur le sol de nouvelles Tables de la loi, sur lesquelles ne figure qu’un seul commandement : Tu aimeras comme Dieu t’aime. Alors, les gens honnêtes, les observateurs les plus scrupuleux des dix commandements de Moïse, se découvrent soudainement pécheurs, non plus au regard d’une morale, mais devant le Dieu vivant révélé par ce nouveau Moïse. Et, pour les pécheurs et les adultères, il est si bouleversant et si surprenant de se savoir aimés et pardonnés malgré leur misère qu’une vie nouvelle s’ouvre devant eux : « Va et désormais ne pèche plus ».

Bon carême !
Père François