Infos du 1er au 9 février 2020 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Mme Jacqueline Landemaine.

Samedi 01 février 2020
10 h 00 1re étape de la préparation au baptême
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 02 février 2020
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne
17 h 30 avant-première du film Le Prince oublié au profit de la recherche contre les maladies du cerveau au cinéma Le Saint-Louis du Theil-sur-Huisne

Lundi 03 février 2020
14 h 30 messe à Neyret

Mardi 04 février 2020
10 h 30 messe à Sainte-Venisse

Mercredi 05 février 2020
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 06 février 2020
de 9 h 00 à 16 h 30 réunion de formation à Sées : « curé et secrétaire »

Vendredi 07 février 2020
19 h 00 conseil d’orientation du Pôle missionnaire à Verrières

Samedi 08 février 2020
10 h 00 2e étape préparation au baptême du Caté de 6e

Dimanche 09 février 2020
10 h 30 messe à Ceton et 3e étape préparation au baptême

IVe dimanche du Temps ordinaire

Ce dimanche pourrait être appelé le « dimanche des pauvres et des petits ». Dieu ne recrute pas son peuple parmi les grands et les puissants, mais, de préférence, parmi les humbles, les déshérités, les mal aimés.

Lecture du livre de Sophonie (2, 3 ; 3, 12-13)

Peu de temps avant l’exil, quand le destin politique du peuple juif semble déjà fort compromis malgré les visées encore ambitieuses de ses chefs, le prophète Sophonie montre quelle est la vraie raison d’être du peuple de Dieu dans le monde. Non pas chercher un rôle de prestige, ni intervenir dans le jeu politique des grandes nations, encore moins dominer culturellement le monde, mais témoigner d’un nouveau sens de l’homme et de la société ; devenir un peuple où le pauvre sera respecté, où la justice aura force de la loi, où le mensonge et le désir de dominer ne seront plus la base des rapports entre les citoyens. C’est toujours la mission de l’Église au service du monde.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (1, 26-31)

En invitant la communauté de Corinthe à reconnaître dans les faits qu’elle n’est ni l’élite intellectuelle, ni la fraction dirigeante de la société, ni des personnages de haut rang, mais qu’elle se compose en majorité de petites gens, Paul veut lui faire toucher du doigt le mystère de l’action de Dieu dans le monde. Alors que nous sommes toujours tentés de miser sur la puissance économique, politique ou intellectuelle des hommes, Dieu croit à la force des pauvres et des petits, eux qui justement apparaissent sans puissance. C’est un non-sens ! Non puisque c’est en eux que la toute puissance de Dieu est à l’oeuvre pour contester et sauver une société qui cherche son assurance dans l’argent, la science, la domination des forts, et non d’abord dans l’amour fou de Dieu pour les hommes.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (5, 1-12)

Cet évangile est celui de la joie : « Heureux… réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse… ». La raison de cette joie, c’est le Royaume des cieux, « … car le Royaume des cieux est à eux » dit Jésus, après la première et la dernière Béatitudes.
Si nous demandons : « Qu’est-ce que le Royaume des cieux ? », les autres Béatitudes nous diront que c’est Dieu lui-même. Oui, Dieu lui-même, à l’action dans la vie des hommes, quand il réconforte les affligés, comble l’espérance des affamés de justice, pardonne à ceux qui ouvrent leur cœur à la misère de leurs frères, se laisse trouver par ceux qui le cherchent d’un cœur sincère, et reconnaît pour ses fils les bâtisseurs de la paix.
Mais, pour faire cette expérience de l’action de Dieu dans la vie, il faut se compromettre pour la non-violence, pour la justice et la bonté, pour la paix et pour la pureté de ses intentions. Il faut avoir affronté les insultés et les moqueries, avoir risqué la persécution et la calomnie. Le Christ reconnaît pour siens tous ceux-là qui se seront ainsi compromis : « à cause de moi » dit-il.

Bon dimanche.
Père François