Accueil > Infos des paroisses > Notre-Dame-des-Ermitages > Infos du 8 au 16 janvier 2022 - Le Theil-sur-Huisne

Infos du 8 au 16 janvier 2022 - Le Theil-sur-Huisne

dimanche 16 janvier 2022, par Jean-Noël

Nous portons dans nos prières la famille Gosnet-Voisin et Daniel Noireau.

Samedi 8 janvier 2022
9 h 30 à Rémalard, réunion du COP missionnaire élargi
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 9 janvier 2022
10 h 30 messe à Ceton

Mardi 11 janvier 2022
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Mercredi 12 janvier 2022
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Jeudi 13 janvier 2022
9 h 30 EAP de la paroisse

Vendredi 14 janvier 2022
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 15 janvier 2022
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 16 janvier 2022
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

[|Baptême du Seigneur|]Aujourd’hui, bon nombre de chrétiens ne font guère référence à leur baptême ; il marque pourtant une véritable intégration au corps de Jésus-Christ. Prenons conscience de ce que signifie pour nos enfants, pour nous, notre entrée dans la famille de Dieu.

Lecture du livre d’Isaïe (40, 1-11)

« Il vient, celui qui est plus puissant que moi », dira Jean dans l’évangile de ce jour. Il fait ainsi écho à la bonne nouvelle que le messager devait crier à Jérusalem lors du retour de l’exil de Babylone : « Voici le Seigneur Dieu ; il vient avec puissance. » Mais en quoi consiste cette puissance ? Elle est celle de l’infinie tendresse du Dieu qui console et pardonne, du Seigneur qui entoure de soins privilégiés les petits de son peuple, tel un berger qui rassemble les agneaux. Mièvrerie alors que cette puissance ? Non ! car elle sait trouver le chemin de nos cœurs, fussent-ils un désert et une terre aride, elle abaisse les montagnes de notre orgueil et de nos suffisances, elle comble le vide de nos vies, elle redresse nos projets tortueux. Dieu fort dans sa tendresse ! Il faudra voir vivre et aimer Jésus-Christ pour le comprendre et connaître qu’en lui « la bouche du Seigneur a parlé ».

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre à Tite (2, 11-14. 3, 4-7)

Le baptême qui nous a fait renaître, nous a renouvelés dans l’Esprit saint. Pour l’apôtre, cela doit se traduire par une nouvelle manière de vivre. Les baptisés doivent être des hommes raisonnables, écrit-il, des hommes réfléchis dans un monde où tant d’hommes ne sont que les jouets des événements, des modes ou des engouements successifs ; des hommes justes malgré toutes les sollicitations à assurer sa promotion individuelle et à réussir par tous les moyens sans se soucier des autres ; des hommes religieux dont le sens de Dieu éclaire leur vie et motive leurs décisions. Agir ainsi, ce n’est pas fuir ni mépriser le monde présent. C’est le prendre au sérieux, comme un monde que Dieu aime, mais aussi qu’il sauve et rachète. C’est toujours un monde à baptiser dans l’Esprit du Christ.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc (3, 15…22)

Luc s’attache particulièrement à souligner dans son évangile les moments de prières du Christ qui noud dévoilent un peu de son mystère. C’est alors que nous est révélée son intimité avec le Père : « Tu es mon Fils bien-aimé » ; c’est alors que l’Esprit vient visiblement reposer sur lui et le confirmer dans sa mission. Au moment où Jésus va inaugurer sa prédication, Luc nous rappelle que ses actes et ses paroles nous feront connaître Dieu lui-même, les trois Personnes divines inséparablement liées et agissantes pour nous sauver en Jésus-Christ.

Bon dimanche.
Père François