Infos du 5 au 13 janvier 2019 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Pierre Duval, Mme Pignard et Daniel Maillard.

Samedi 5 janvier 2019
14 h 30 sépulture de Pierre Pignard
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 6 janvier 2019
10 h 30 messe de l’Épiphanie au Theil-sur-Huisne
1re étape de la préparation de la première des communions

Lundi 7 janvier 2019
14 h 30 messe à Neyret

Mardi 8 janvier 2019
10 h 30 messe à Sainte Vénisse
14 h 00 Bible
14 h 30 sépulture de Daniel Maillard

Mercredi 9 janvier 2019
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne
20 h 00 Bible

Jeudi 10 janvier 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 11 janvier 2019
14 h 30 répétition des chants

Samedi 12 janvier 2019
14 h 00 galette des rois
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 13 janvier 2019
10 h 30 messe à Ceton

Fête de l’Épiphanie

L’Épiphanie devrait être, pour nous, une des plus grandes fêtes de l’année de l’année : le Christ n’est pas venu seulement pour le monde juif, mais pour l’univers entier. C’est l’éclatement du peuple de Dieu, limité autrefois à une seule nation, devenu aujourd’hui un peuple de toutes races, une Église universelle.

Lecture du livre d’Isaïe (60, 1-6)
En de somptueuses images orientales, l’auteur décrit Jérusalem comme la plaque tournante du monde. Là se donnent rendez-vous les caravanes venues d’Orient et d’Occident, dont le trafic enrichira la capitale. Pourtant, la Jérusalem citée ici n’est plus le carrefour commercial d’autrefois et sa splendeur passée est bien oubliée. Mais son déclin oblige à considérer de plus près quelle est sa vraie richesse : son Dieu qui rayonne sur le monde, et qui fait d’elle l’espérance des peuples.

Lecture de la lettre de Saint Paul Apôtre aux Éphésiens (3, 2…6)
Ni suspense policier, ni énigme à déchiffrer, le mystère dont nous parle Paul, c’est ce que Dieu a dévoilé et accompli en Jésus Christ. Par l’attention portée à tous les hommes, par la délicatesse et la vérité de son amitié pour eux, par sa volonté de les sauver tous, jusqu’au prix de sa mort, Jésus nous a révélé que Dieu ne nous aime pas pour ce que nous valons, mais pour nous faire valoir. Par son refus de toute barrière, sa lutte contre tous les préjugés culturels, raciaux ou religieux, Jésus a réconcilié en lui toute l’humanité pour en faire son corps, celui du Christ aux multiples visages humain. Tout homme est désormais un membre de ce Christ que je veux aimer.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (2, 1-12)
Des astrologues babyloniens ou perses au courant de l’attente d’un Sauveur par les Juifs croient découvrir le signe de sa naissance dans un astre qu’ils ont observé. Ces païens n’hésitent pas à se mettre en route. Mais le peuple juif, pourtant prévenu par la Bible, adopte à travers ses chefs une attitude d’hostilité ou d’indifférence envers son Sauveur. Il y a là, d’après Matthieu, un raccourci saisissant de la vie du Christ : rejeté par les dirigeants de sa nation, il sera mis à mort comme roi des juifs. C’est alors que son message débordera les frontières de Palestine pour la plus grande joie des païens.

Bonne fête à tous !
Père François