Accueil > rubrique de stockage > stockage Notre-Dame-des-ermitages > Infos du 9 au 17 novembre 2019 - Le Theil-sur-Huisne

Infos du 9 au 17 novembre 2019 - Le Theil-sur-Huisne

dimanche 17 novembre 2019, par Jean-Noël

Nous portons dans nos prières les familles Gosnet et Voisin, Gérard Le Roux.

Samedi 9 novembre 2019
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 10 novembre 2019
10 h 30 messe à Ceton
12 h 00 CPM à la salle paroissiale

Lundi 11 novembre 2019
10 h 00 messe de l’armistice — fin de la première guerre mondiale — à Saint-Germain-de-la-Coudre

Intentions de messe : M. et Mme Theotime, la famille Chesneau-Theotime et René Cottin.

Mardi 12 novembre 2019
de 9 h 30 à 16 h 30 session de formation pour tous les agents pastoraux à Sées à La Source

Mercredi 13 novembre 2019
10 h 00 sépulture de M. Philippe Bigot à Ceton

Jeudi 14 novembre 2019
14 h 00 MCR au Theil-sur-Huisne

Vendredi 15 novembre 2019
9 h 30 EAP G13 à Rémalard
de 17 h 00 à 20 h 30 Parlons-en

Samedi 16 novembre 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 17 novembre 2019
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

[|XXXIIe dimanche du Temps ordinaire|]Nous n’avons jamais fini de poser cette question : que se passe-t-il au-delà de la mort ? Le langage humain reste bien inadapté pour parler de la résurrection, mais ne suffit-il pas de s’en remettre aux mains du Dieu vivant ?

Lecture du second livre des Martyrs d’Israël (7, 1…14)

Nous serons tentés de parler de fanatisme religieux, s’il ne s’agissait que de refuser ou non de manger de la viande de porc. En fait, l’enjeu est d’une plus grande importance : les empereurs grecs qui gouvernent la Palestine, à la suite des conquêtes d’Alexandre, entendent assimiler tous les peuples soumis à leur pouvoir, en leur imposant la civilisation, la culture et aussi les dieux des Grecs. Ils rencontrent en Israël une farouche résistance, notamment auprès de ceux qui se nommeront plus tard les pharisiens (rendons hommage à leur foi et à leur courage). Ce sont eux qui, les premiers, affirmèrent leur foi en la résurrection de leur martyrs : la mort pourrait-elle séparer de Dieu ceux qui l’ont accepté ici-bas pour ne pas se séparer de lui ?

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens (2, 16-3, 5)

Ce serait bien plus facile, au fond, si les illuminés de Thessalonique avaient raison, car il est des jours où la vie chrétienne est pesante, par l’écartèlement qu’elle exige : être du monde, participer à la construction, lutter pour l’avènement de la justice et de la fraternité, et, dans la même temps, refuser l’esprit du monde, ne pas accepter que tous les moyens soient bons, attendre de Dieu seul la pleine justice et la véritable fraternité.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (20, 27-38)

Ces objections des Sadducéens procèdent à la fois d’une conception matérielle de la résurrection et d’un manque de foi en la puissance de Dieu. Conception matérielle de la résurrection, quand on se représente la vie nouvelle comme une continuation pure et simple de ses activités, avec un corps à l’image de son corps sensible et mortel, soumis au temps qui s’écoule entre la vie et la mort. Pour couper court à cette imagination, Jésus parle d’êtres semblables aux anges, ce qu’il ne faut pas non plus interpréter matériellement ou angéliquement. Manque de foi en la puissance de Dieu, dont l’amour nous serait promis tout au plus pour les quelques années de notre existence terrestre, et dont l’amitié nouée avec les hommes, Abraham, Isaac et Jacob, par exemple, se réduirait à une inscription gravée sur un monument aux morts.

Bon dimanche.
Père François