Accueil > rubrique de stockage > stockage Notre-Dame-des-ermitages > Infos du 7 au 15 décembre 2019 - Le Theil-sur-Huisne

Infos du 7 au 15 décembre 2019 - Le Theil-sur-Huisne

dimanche 15 décembre 2019, par Jean-Noël

Nous portons dans nos prières Suzanne, Paul, Annie et Didier Brunet.

Samedi 7 décembre 2019
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 8 décembre 2019
10 h 30 messe à Ceton

Mardi 10 décembre 2019
10 h 00 Trésors de nos églises au Theil-sur-Huisne
14 h 00 la Bible

Mercredi 11 décembre 2019
10 h 00 messe au Theil-sur-Huisne
10 h 30 groupe des lectures à Nogent-le-Rotrou
14 h 00 la Bible

Jeudi 12 décembre 2019
9 h 30 EAP paroisse
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 13 décembre 2019
14 h 00 MCR à Berd’huis

Samedi 14 décembre 2019
11 h 00 messe des anciens à L’Hermitière (huitaine de Louis Minosio et Jacques Gaudree)
14 h 30 répétition de la veillée de Noël
18 h 00 messe pour les pompiers à Ceton

Dimanche 15 décembre 2019
10 h 30 messe des anciens à La Rouge

[|IIe dimanche de l’Avent|]Ce dimanche nous montre le royaume idéal du Christ. Ce n’est pas en rêvant que nous le bâtirons, mais dans les actes de tous les jours, dans la pratique réaliste de la charité et de justice.

Lecture du livre d’Isaïe (11, 1-10)

Le peuple juif attend que surgisse un sauveur de la descendance du roi David qui avait Jessé pour père. Le prophète Isaïe en décrit les qualités : il ne brillera pas d’abord par sa diplomatie habile, ni par l’art de ménager les puissants, mais il sera rempli de l’Esprit de Dieu pour faire régner la justice en faveur des opprimés. De volonté de puissance, de violence et d’injustice son règne n’en connaîtra plus mais l’on connaîtra une intimité telle avec le Seigneur que le monde en sera réconcilié.

Cet amour des pauvres, cette prédilection pour les petits ne sont-ils pas le signe que les peuples et les nations de la terre attendent de l’Église pour reconnaître dans le Christ celui qui vient combler leurs aspirations ?

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (18, 4-9)

Être accueillant, c’est savoir se faire tout à tous. Paul le rappelle à la communauté chrétienne de Rome, carrefour de races et de mentalités, comme toutes nos grandes villes. Il y avait dans cette église les militants et les tièdes, les convaincus et le tout-venant. C’était difficile de réaliser l’unanimité des cœurs et des esprits, et même celle de la prière.
Pourtant le Christ n’avait-il pas donné la preuve de son amour pour tous ? Aux juifs qui attendaient le sauveur promis, comme aux païens qui apprirent avec joie que le Christ venait aussi pour eux. En implantant l’Église au milieu des peuples, n’avait-il pas accompli l’acte d’espérance le plus grand : faire confiance aux hommes ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (3, 1-11)

Ce qui intéresse Matthieu dans la personne de Jean Baptiste, c’est son message plutôt que le baptême qu’il propose. Jean rappelle avec insistance la nécessité de « produire du fruit » ; il annonce que tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. La conversion qu’il réclame de tous doit se traduire en actes. Aucun privilège, même celui d’appartenir à l’Église, ne peut soustraire quelqu’un au jugement du Christ : on n’emmagasine que le blé, le reste est brûlé !

Bon début de temps de l’Avent.
Père François