Infos du 18 au 26 mai 2019 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières Jacques Langlais, Guislaine Pelissier, Avian-Hascoët Monier, Chloé Jupin.

Samedi 18 mai 2019
18 h 00 messe à L’Hermitière

Dimanche 19 mai 2019
10 h 30 messe de profession de foi à Ceton

Mardi 21 mai 2019
de 10 h 00 à 12 h 00 groupe de lecture à Mamers

Mercredi 22 mai 2019
9 h 30 EAP interparoisse à Berd’huis

Jeudi 23 mai 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 24 mai 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 25 mai 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 26 mai 2019
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Ve dimanche de Pâques

La joie pascale durera jusqu’à la fin des siècles : joie de Paul et Barnabé qui voient s’épanouir les premières communautés. Joie des frères, qui savent s’aimer comme Jésus nous a aimés. Joie éternelle de la famille de Dieu.

Lecture des Actes des Apôtres (14, 21b-27)

L’ardeur apostolique de Paul pour annoncer l’Évangile aux païens se double d’un très grand sens pastoral. Il porte le souci de toutes les Églises, c’est-à-dire des communautés chrétiennes qu’il a fondées lors de ses voyages missionnaires. Sans cesse, il revient les fortifier dans leur foi naissante, les encourager devant les persécutions locales, redresser leurs erreurs et les organiser en choisissant des anciens pour les encadrer (ancien, en grec, se dit presbytre, d’où vient le mot français : prêtre). Il prend soin aussi de tenir au courant des progrès de la mission la communauté chrétienne qui l’a envoyé, pour que tous se sachent partie prenante de son labeur apostolique et se réjouissent de voir Dieu ouvrir aux païens la porte de la foi.

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean (21, 1…5a)

La fin des temps ne sera pas pour l’univers une destruction, mais une transformation, comme si un brouillard se déchirait qui cachait jusqu’à présent à nos yeux le vrai monde. Alors apparaîtra une humanité transfigurée : toute laideur, toute misère, tout péché s’en seront allés, l’amour aura triomphé, celui de Dieu pour nous et celui dont nous aurons essayé de vivre, à la suite de Jésus Christ. Alors aussi, l’univers matériel prendra son vrai visage, entraîné avec l’humanité vers son destin. Et nous saurons que la vraie demeure de Dieu, celle qui a toujours été la sienne, c’est l’homme, ce sont les hommes dont Jésus Christ s’est fait le frère, lui l’Emmanuel, c’est-à-dire : Dieu-avec-nous.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (13, 31…35)

Quelqu’un est glorifié, pour la Bible, lorsque sa vie donne sa pleine mesure et que son existence révèle toutes ses dimensions. Jésus est ainsi glorifié lorsque son amour est parfaitement révélé par son sacrifice et sa résurrection, qui en manifeste la dimension humaine et divine. Pour Jean, c’est déjà au soir du Jeudi saint que Jésus est glorifié par anticipation : Judas est déjà sorti pour le livrer : l’Eucharistie est le sacrement de la mort et de la résurrection du Christ qui, avant de quitter les siens, leur révèle le secret de la valeur de toute vie : aimer comme lui, il aime.

Bon dimanche.
Père François