Infos du 21 au 29 décembre 2019 - Le Theil-sur-Huisne

, par Jean-Noël, webmestre

Nous portons dans nos prières la famile Avian-Monnier-Hascoët, Émile Cupif (huitaine), Solange Motais (huitaine), Lucette Bru (huitaine).

Samedi 21 décembre 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 22 décembre 2019
10 h 30 messe au Theil-sur-Huisne

Mardi 24 décembre 2019
18 h 00 veillée de Noël à Ceton

Mercredi 25 décembre 2019
10 h 30 messe de Noël au Theil-sur-Huisne

Jeudi 26 décembre 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Vendredi 27 décembre 2019
18 h 00 messe au Theil-sur-Huisne

Samedi 28 décembre 2019
18 h 00 messe à Ceton

Dimanche 29 décembre 2019
10 h 30 messe à Saint-Germain-de-la-Coudre

IVe dimanche de l’Avent

La parole de Dieu, en ce dimanche se résume en un mot hébreu : « Emmanuel » qui veut dire « Dieu avec nous ». Connu sous ce nom par les prophètes, Dieu est promis à la Vierge Marie. Que Noël de cette année soit en nous, chez nous et dans le monde « Dieu parmi nous ».

Lecture du livre d’Isaïe (7, 10-16)

Le roi Acaz est inquiet devant la progression des armées ennemies sur son territoire ; il n’est pas sûr non plus de ses arrières, car le mécontentement gagne, à Jérusalem, chez le peuple lassé des désordres des rois de la dynastie de David. Que faire ? Dédaignant d’en appeler à la protection du Seigneur, il invoque à l’aide, contre ses ennemis, le puissant roi d’Assyrie. Ainsi a commencé l’escalade de la violence qui, à travers les larmes et les souffrances, mènera le royaume de David à la perte.
Dieu pourtant ne se lasse pas : il interviendra d’une manière déconcertante par ce fils qu’on nommera Emmanuel, c’est-à-dire Dieu avec nous. « Avec nous », oui ! Mais pas avec nos armées !

Commencement de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (1, 1-7)

À l’approche de Noël, Paul nous rappelle avec raison en quoi consiste l’Évangile. L’apôtre ne prêche pas seulement en Jésus Christ un homme parfait, un champion d’une cause humaine, d’une révolution des cœurs ou d’une transformation des rapports entre les hommes. Ce Jésus, s’il partage notre condition humaine depuis le premier Noël, est le propre fils de Dieu, entré, depuis sa résurrection des morts, dans sa puissance divine, Seigneur de nos vies, il nous appelle à le servir, il nous fortifie de son amour pour que nous proclamions, par nos actes et nos paroles, qu’en lui Dieu a montré sa tendresse pour tout homme.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (1, 18-24)

Joseph, pressentant l’action de Dieu en Marie, décide, avec délicatesse, de lui rendre sa liberté pour ne pas s’immiscer dans le mystère divin. Mais Dieu l’appelle, au contraire, à collaborer étroitement à son œuvre. Cette naissance vient certes de l’Esprit saint, mais Joseph doit assumer la responsabilité paternelle de l’enfant en lui donnant son nom-programme : Jésus, c’est-à-dire sauveur. Ainsi Joseph est-il convié à participer à la réalisation du projet de Dieu.

Bon chemin de l’Avent !
Père François